SEXUALITÉ POSITIVE

TABLE RONDE

 

Se conformer à une sexualité normée et imposée socialement, aux injonctions de ses pairs, être perfomant.e, ou vivre librement selon ses envies, ses plaisirs, ses consentements. Est-ce véritablement un choix ? Que faut-il faire ? Avec qui ? Comment ? Quand ? À l’aide de discours assimilés, plus ou moins consciemment, mais assurément nuisibles aux relations humaines et à l’épanouissement de chacun.e, les mœurs actuelles dictent des codes et imposent des comportements considérés comme « normaux ». Mais est-ce en accord avec la réalité de la diversité des désirs individuels ?

D’autre part, le silence qui entoure les questions liées à la sexualité en général est source de souffrance. Tabous, méconnaissances et fausses croyances sur les termes de consente- ment, partage, plaisir, jouissance, transidentité, diversité des corps et des attractions affectives et sexuelles, genre, etc. contribuent à perpétuer des schémas de violence au sein de nos sociétés. Cependant, à travers l’éducation, les sciences, la culture, il existe de multiples initiatives qui tendent à déjouer cette spirale en exposant l’expression positive des sexualités.

À l’issue de la projection du film « Zen sul ghiaccio sottile »

Avec le soutien du Service Égalité de l’Université de Genève, dans le cadre du projet « Sciences, sexes, identités »

La santé sexuelle est « un état de bien-être physique, mental et social dans le domaine de la sexualité [et implique] la possibilité d’avoir des expériences sexuelles qui soient sources de plaisir et sans risque, libres de toute coercition, discrimination ou violence.» (source OMS)

INVITÉ.ES

Céline Brockmann, co-fondatrice du Bioscope et du projet Sciences, Sexes, Identités, et enseignante à la Faculté de médecine de l’UNIGE
Dion De Rossi, coach en « empowerment » sexuel et actrice du film Spit and Ashes de Maria Beatty
Margherita Ferri, réalisatrice du film Zen sul ghiaccio sottile
Carolina Gonzalez Lopez – La Carologie, blogueuse
Dr Arnaud Merglen, pédiatre et spécialiste en médecine des ado- lescent.es aux HUG, au sein de la Consultation des adolescent.es et de l’Unité Santé Jeunes, et enseignant à la Faculté de médecine de l’UNIGE
Naïma Pollet, co-directrice du Fesses-tival

 

MODÉRATRICE
Brigitte Mantilleri, directrice du Service Égalité de l’Université de Genève.