Perfect Award du jury des jeunes – Ni d’Eve ni d’Adam de Floriane Devigne

//Perfect Award du jury des jeunes – Ni d’Eve ni d’Adam de Floriane Devigne

Texte du jury des jeunes :

Pour son sujet, l’intersexuation, quasiment inédit dans le 7ème art et souvent tu, ou du moins mis de côté, dans notre société contemporaine.
C’est un film pédagogique et complet, qui traite de cette thématique de façon variée et questionne le spectateur sur de multiples aspects qui partent de ce thème, mais ont une portée réflexive qui ira bien au-delà de ce dernier, par exemple : la place de la médicalisation dans les traitements liés aux genres, la question de la relation entre corps et identité, la prise d’hormones de synthèse et, surtout, l’impact direct sur les personnes intersexes d’une idéologie binaire du genre dans notre société.
Floriane Devigne nous offre un regard intime et poétique sur le sujet grâce à une caméra qui traite de la question de l’intérieur (elle-même accompagnant véritablement ses protagonistes dans leurs recherches), sans toutefois en exclure le spectateur mais, au contraire, en l’invitant à aller avec elle à la rencontre de ces personnes auxquelles elle donne, enfin, une voix.
Même sans identification directe à cette thématique, ce film nous a donc profondément touché par sa bienveillance et son empathie pour ses protagonistes. L’intersexuation touche 1 à 2 % de la population, soit, comme le dit si bien le film, autant de personnes que le nombre de roux-sses dans le monde, par conséquent il est pour nous essentiel aujourd’hui de montrer notre admiration à un film aussi urgent que fondamental.

Mention spéciale – The strange ones de Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff

Nous avons par ailleurs décidé d’accorder une mention spéciale à un film qui nous a beaucoup marqué, tant par son travail formel impressionnant, son esthétisme magnifique et sa caméra toujours très juste et réfléchie, que par les questionnements qu’il a pu susciter chez chacun d’entre nous. Le film est un véritable puzzle, incomplet, qui jongle avec divers indices parsemés çà et là pour le spectateur, générant ainsi des images et interprétations variées pour chaque personne présente dans la salle.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, nous souhaitions donner cette mention au film The strange ones de Laurent Wolkstein et Christopher Radcliff, quelque peu à part dans la sélection mais qui mérite, selon nous, un grand bravo aux deux réalisateurs.
2018-10-24T23:35:52+00:00