SAINT-NARCISSE

Synopsis

Dans le Québec des années 1970, le bel éphèbe Dominic perd sa grand-mère qui l’a élevé et apprend, du même coup, la vérité sur sa génitrice ainsi que l’existence de son jumeau. Direction le village de Saint-Narcisse, vers un mystérieux monastère peuplé de moines décadents. Maître en cinéma queer, Bruce LaBruce est explicite: « La question que je me pose au départ est toujours la même : à propos de quoi ne devrais-je pas faire un film? Et ensuite, le faire. » Il a l’art d’embrasser les fantasmes, de caresser les obsessions sexuelles, de broyer les tabous... Et d’en faire une comédie romantique! Avec une esthétique multi-référentielle (des mélodrames télévisuels des années 1970 à Pasolini, en passant par les codes du film d’horreur), il crée un cocktail de genres détonnant, politique. Un style unique, dont la fascination opérera sur grand écran. Jouissif !

Details

Genre Fiction
Durée 101 min
Pays CA
Langue originale EN
Audio EN
Sous-titre FR
Âge min. lég. 18

Première suisse

Distribution

Réalisateur Bruce LaBruce

Graffetta d'Oro à La Mostra Venise
Sélectionné dans plus de dix festivals

Achetez vos billets

Il ne reste que quelques places ! Complet !

Dans le Québec des années 1970, le bel éphèbe Dominic perd sa grand-mère qui l’a élevé et apprend, du même coup, la vérité sur sa génitrice ainsi que l’existence de son jumeau. Direction le village de Saint-Narcisse, vers un mystérieux monastère peuplé de moines décadents. Maître en cinéma queer, Bruce LaBruce est explicite: « La question que je me pose au départ est toujours la même : à propos de quoi ne devrais-je pas faire un film? Et ensuite, le faire. » Il a l’art d’embrasser les fantasmes, de caresser les obsessions sexuelles, de broyer les tabous… Et d’en faire une comédie romantique! Avec une esthétique multi-référentielle (des mélodrames télévisuels des années 1970 à Pasolini, en passant par les codes du film d’horreur), il crée un cocktail de genres détonnant, politique. Un style unique, dont la fascination opérera sur grand écran. Jouissif !