OS PRIMEIROS SOLDADOS
THE FIRST FALLEN

Synopsis

1983, la fête de Nouvel An bat son plein dans une petite ville brésilienne. Mais Suzano, biologiste, la trentaine hédoniste, sait qu’une chose terrible perturbe son corps: le syndrome d’immunodéficience acquise. Face à la peur et à l’invisible, sa seule certitude semble être le désespoir. Il s’unit alors à l’artiste transgenre Rose et au cinéaste Humberto dans un combat investi de tendresse, d’écoute et d’amour propre. Hommage esthétique et charnel aux premières personnes gays et trans* touchées par le sida, mais plus encore par la stigmatisation, ce film est provocateur. Sans détours ni sentimentalisme, il met en scène l’infinie tristesse d’une fin imminente, mais surtout l’amour à la vie. 

Cinéaste Rodrigo DE OLIVEIRA
Genre fiction
Année 2021
Durée 107 min
Pays BR
Langue originale PT
Sous-titres FR
Âge min. sug. 16 ans

Première Suisse 

Prix spécial du jury au Rio de Janeiro International Film Festival Sélectionné à Londres, Paris, Los Angeles, etc. 

Discussion après les projections du film avec le réalisateur MER. 12, JEU. 13 et SAM. 15 

Précédé d’une introduction "Coup de projecteur sur le cinéma brésilien queer" par l’historien Didier Roth-Bettoni MER. 12 

Rencontre avant la projection du film avec ONUSIDA et PVA-GENÈVE JEU. 13 

Achetez vos billets

Il ne reste que quelques places ! Complet !
Complet !

1983, la fête de Nouvel An bat son plein dans une petite ville brésilienne. Mais Suzano, biologiste, la trentaine hédoniste, sait qu’une chose terrible perturbe son corps: le syndrome d’immunodéficience acquise. Face à la peur et à l’invisible, sa seule certitude semble être le désespoir. Il s’unit alors à l’artiste transgenre Rose et au cinéaste Humberto dans un combat investi de tendresse, d’écoute et d’amour propre. Hommage esthétique et charnel aux premières personnes gays et trans* touchées par le sida, mais plus encore par la stigmatisation, ce film est provocateur. Sans détours ni sentimentalisme, il met en scène l’infinie tristesse d’une fin imminente, mais surtout l’amour à la vie.