DE STONEWALL AU MUR DES RÉFORMATEURS

EXPOSITION

Elle scintille encore de milles feux dans notre souvenir, cette semaine de Pride romande 2019 à Genève. Nous aurions voulu que sa magie pacifiste dure toute une année, jusqu’à la prochaine marche des Fiertés. En se créant, le Collectif Photo Pride a saisi ce désir. Ses captures, exposées pour la première fois au festival, nous offrent un bout d’éternité.

« Du 29 juin au 7 juillet dernier, Genève accueillait la semaine des Fiertés de la Geneva Pride 2019. Sous la devise « Make History », celle-ci commémorait les 50 ans des émeutes de Stonewall (New York). Préserver la mémoire de cet épisode considéré comme le point de départ du militantisme LGBTIQ+ et, plus largement, rendre hommage à toutes les luttes contre les discriminations pour raison d’orientation sexuelle ou d’identité de genre, telle était la volonté de la manifestation genevoise. Ce devoir de mémoire est l’une des missions que s’est assignées le Collectif Photo Pride. Créé à l’occasion de cette semaine historique, ce groupement de photographes bénévoles s’est donné comme objectif de documenter les événements locaux en lien avec les thématiques LGBTIQ+. Considérant qu’il ne peut y avoir reconnaissance sans connaissance, l’association entend donner une visibilité à des personnes dont la diversité n’est que très partiellement – voire partialement – repétée par les médias traditionnels, et constituer les archives qui écrivent l’histoire de ces mouvements à Genève. Acte militant, le travail du Collectif Photo Pride s’inscrit néanmoins dans une démarche artistique. La série de photographies rassemblée ici dresse un portrait haut en couleurs des personnes LGBTIQ+. Leurs auteur.es ont su capter moments d’émotion et instants de grâce. Sous leur regard, ces instantanés transcendent l’ici et le maintenant pour prendre la dimension d’images-manifestes, véritables plaidoyers en faveur du droit à être soi-même. » Corinne Borel, historienne d’art