INVITÉ.ES2018-10-02T21:15:11+00:00

MARCEL GISLER

Scénariste et réalisateur de Mario, invité à une discussion à l’issue de la projection. CH

Débutant sa carrière en 1985 avec Tagediebe (Léopard d’Argent à Locarno), il se fait connaître du grand public grâce à F. est un salaud (Prix du Ciné- ma suisse en 1998) puis Electroboy (2014, récompensé à Zurich, Munich et Prix du Cinéma suisse). Aujourd’hui, il est également chargé de cours dans des écoles de cinéma en Suisse et en Allemagne. Son leitmotiv : multiplier les rencontres et témoignages en amont des films pour plonger dans les tréfonds sensibles des âmes humaines embarquées sur des chemins chaotiques.

CAMILLE VIDAL-NAQUET

Scénariste et réalisateur de Sauvage, invité à une discussion à l’issue de la projection.
FR

Diplômé en littérature, il a réalisé trois courts- métrages de fiction et enseigne l’analyse filmique. Sauvage est son premier long-métrage et fait éclater au grand jour ses talents d’écriture, de mise en scène et de direction d’acteur.rices. Nourri d’un long et patient travail de documentation et d’observation, il construit une narration intelligente et épurée, servie, comme il le dit lui-même par : « un lmage instinctif et primitif ».

MAX HUBACHER

Acteur, rôle principal de Mario, invité à une discussion à l’issue de la projection
 CH

(Sous réserve) -Né à Berne en 1993 et formé très jeune à l’art du théâtre, il possède une carrière marquée par deux rôles principaux dans L’enfance volée de Markus Imboden (2011) et The captain –  L’usurpateur de Robert Schwenkte (2017). Des personnages intenses qu’il habite avec une sensibilité bouleversante. Un talent récompensé à deux reprises par le Prix du Cinéma suisse de la meilleure interprétation masculine (pour L’enfance volée et pour Mario) et par le Shooting Star de la Berlinale en 2012.

CHARLES LUM

Co-réalisateur de Davy & GOLIATH, invité de la table ronde « Porno gay de toutes les saveurs ».
USA

Pratiquant la photo, la performance et le cinéma, cet artiste installé à New-York poursuit un chemin d’expression autour de la sexualité gay, ou comment l’évolution du VIH affecte la culture et l’expérience personnelle. Régulièrement présent dans des instituts d’art, des cinémathèques et des festivals, il se délecte à partager et confronter ses réflexions.

JEAN STERN

Journaliste, auteur de Mirage gay à Tel Aviv, auteur de la conférence « Le pinkwashing en questions ».
FR

Il est journaliste pendant plus de dix ans pour le quotidien Libération, comme reporter notamment en Europe de l’Est et en Amérique centrale, puis comme responsable d’édition. Par la suite, il est rédacteur en chef de La Tribune puis du Nouvel Économiste, puis consultant auprès de rédactions en Europe et au Maghreb. Militant pour les droits LGBT, il participe en 1979 à la fondation de la revue homosexuelle Gai Pied. Il présente aujourd’hui son enquête, menée en Israël, sur la promotion de l’homosexualité comme stratégie marketing et politique.

JEAN-BAPTISTE HUONG

Scénariste, réalisateur et producteur de Because you’re mine, invité de la table ronde « Porno gay de toutes les saveurs ».
FR

Né à Saïgon, il a fait ses études en cinématographie à l’Université Panthéon-Sorbonne de Paris. Désormais, photographe, monteur et réalisateur, il diffuse depuis des années ses travaux sur les réseaux sociaux. En 2016, il publie son premier livre de photographies « Secret Places », mettant en scène des hommes nus dans des lieux secrets. En 2018, il réalise son premier court-métrage. Il rassemble là les thèmes essentiels qui traversent son art : nudité, poésie et sensibilité.

MARCEL SCHWALD

Auteur et metteur en scène de la pièce de théâtre EF_FEMI- NINITY, suivie d’une rencontre avec le public.
CH

Des études en théâtre et performance à l’Université des Arts d’Utrecht et en théâtre appliqué à l’Université de Giessen l’ont formé aux arts de la dramaturgie et de la mise en scène. Lauréat de nombreuses bourses, il a montré ses œuvres sur les plus fameuses scènes indépendantes d’Europe et a été nommé Directeur émergeant de l’année 2017 par le magazine Theater Heute. Ses thèmes de prédilection : les hiérarchies sociales, la possibilité d’émancipation et la critique des pensées eurocentrées dans le contexte mondialisé actuel.

DIYA NAIDU

Comédienne de la pièce de théâtre EF_FEMININITY, invitée à une discussion à l’issue de la représentation.
IN

Née en Inde, elle pratique de nombreuses tech- niques : des danses traditionnelles au jazz en passant par le ballet classique, les arts martiaux, le yoga, ainsi que l’art performatif et théâtral. Présente sur de multiples scènes indiennes et internationales, elle reçoit, en 2010, le Prix Robert Bosch de la jeune chorégraphe. Passionnée par le thème des injonctions sociales imposées aux femmes, elle déclare : « les femmes doivent explorer leur force physique ».

CHRIS LEUENBERGER

Danseur, chorégraphe et comédien de la pièce de théâtre EF_FEMININITY, suivie d’une rencontre avec le public.
CH

Régulièrement en tournée en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas, il crée des pièces pour la scène et dans l’espace public. Tantôt il collabore au sein de collectifs d’artistes, tantôt il se produit pour d’autres, sans jamais cesser de développer son propre langage chorégraphique inspiré par les rythmes et sonorités de la respiration.

LVING SMILE VIDYA

Comédienne de la pièce de théâtre EF_FEMININITY, invitée à une discussion à l’issue de la représentation.
IN

Comédienne de théâtre et clown dans les hôpitaux, elle défend ardemment les droits des personnes trans* en Inde. Auteure d’une autobiographie traduite en sept langues et portée au cinéma, elle ne cesse d’exprimer ses convictions par tous les arts. Elle pratique le théâtre depuis douze ans et a passé six mois à Londres, au sein de l’International School of Performing Arts. En parallèle, la danse a été un outil fondamental au long de sa vie pour explorer son identité de genre. De multiples expressions au service d’une énergie fascinante.

SHILOK MUKKATI

Comédienne de la pièce de théâtre EF_FEMININITY, invitée à une discussion à l’issue de la représentation.
IN

En tant qu’activiste et journaliste radio en Inde, elle concentre ses interventions sur les questions de genre, de féminisme et de sexualité. Elle use ainsi de sa voix pour lutter contre les injustices liées au fondamentalisme et au patriarcat. Poète également, elle rédige des textes libérateurs, visant à détruire les stéréotypes de la construction sociale. Peintre, elle se libère des injustices de son vécu personnel. Danseuse, elle considère les mouvements du corps comme un moyen d’exploration personnelle et un geste de l’amour de soi.

DOMENICO ONORATO

Réalisateur de Due Volte, invité à une discussion à l’issue de la séance de courts-métrages « Militances ».
IT

Né à Naples, il vit entre Paris, Milan et sa ville natale. Après un cursus à la prestigieuse école milanaise Civica Scuola di Teatro Paolo Grassi, il travaille au Piccolo Teatro et à La Scala de Milan. Pour le cinéma, il a été l’assistant du réalisateur Marco Tullio Giordana. Il enseigne actuellement la réalisation à Milan, dirige des clips musicaux et met en scène la pièce Il baciamano, actuellement en tournée en Europe.

VERONIKA MINDER

Auteure et réalisatrice de Le Bal des chattes sauvages, invitée à une discussion à l’issue de la projection.
CH

Historienne de l’art, elle organise d’abord des concerts de musique, des événements dans la mode et le multimédia. Dès 1988, elle dirige l’un des plus anciens cinémas d’art et d’essai de Suisse, le Kellerkino à Berne, puis le Kino Cosmos à Zürich. En 1997, elle co-initie la fondation de Queersicht, festival de films LGBTI bernois. Elle écrit et réalise ensuite deux documentaires et vient de publier un ouvrage de photos sur Bob Ste en, artiste suisse et homme du monde ayant traversé le XXe siècle au- près de multiples personnalités.

SAMANTHA MUGATSIA

Actrice, rôle principal de Rafiki, invitée à une discussion à l’issue des projections.
KE

Née à Nairobi, elle étudie le droit tout en étant plasticienne, mannequin et musicienne. Batteuse au sein de plusieurs groupes, elle s’illustre dans de nombreux festivals et sur la scène underground de la capitale kenyanne. Repérée lors d’un événement artistique par la réalisatrice Wanuri Kahiu, elle se laisse convaincre par la force du scénario. Un premier rôle donc, éclatant à Cannes et prometteur sûrement.

NADIA LANFRANCHI

Co-réalisatrice de Being Okey, invitée de la table ronde « Migrations, asile et discriminations multiples ».
CH

Détentrice d’un master en sociologie et en philologie italienne, elle obtient ensuite un diplôme en communication visuelle à l’Académie d’Art et de Design de Bâle. Responsable de la communication pour une organisation non-gouvernementale, elle commence, dès 2012, à réaliser des courts-métrages engagés sur des thèmes sociaux et humanitaires. Elle a réalisé une installation interactive sur les questions de multi-discriminations.

SHEILA MUNYIVA

Actrice, rôle principal de Rafiki, invitée à une discussion à l’issue des projections
KE

Originaire de Nairobi, elle suit des études en communication pour devenir présentatrice de journaux télévisés lorsqu’un ami l’emmène sur un tournage de lm : une révélation. Elle abandonne alors son cursus et s’oriente vers les métiers du cinéma. Elle réalise d’abord plusieurs publicités, tourne son premier rôle en tant qu’actrice (Rafiki), puis travaille actuellement, en tant que scénariste et metteuse en scène, sur un premier court-métrage.

NINA OPPLIGER

Co-réalisatrice de Being Okey, invitée de la table ronde « Migrations, asile et discriminations multiples ».
CH

Formée en communication visuelle à l’Académie d’Art et de Design de Bâle, et en journalisme culturel à l’Université des Arts de Zürich, elle écrit des histoires, en textes ou en images. Chargée de pro- jets communication pour Pro Helvetia, elle travaille également comme graphiste indépendante.

FLORIANE DEVIGNE

Réalisatrice de Ni d’Ève ni d’Adam – une histoire intersexe, invitée à une discussion à l’issue des projections.
CH

Née à Lausanne, elle est diplômée de l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle à Bruxelles, puis de l’atelier scénario et documentaire de la Fémis à Paris. Elle commence à écrire et diriger des courts-métrages en 2007, puis co-réalise avec Fred Florey son premier documentaire grand format en 2013, La clé de la chambre à lessive, Grand Prix du Cinéma Suisse au festival Visions du Réel. Elle poursuit sa carrière avec succès, ses œuvres cinématographiques étant présentées dans de nombreux festivals internationaux.

DEBORAH ABATE

Protagoniste de Ni d’Ève ni d’Adam – une histoire intersexe, invitée à une discussion à l’issue des projections.
CH

Suite à son mémoire sur « l’évolution de la prise en charge des variations du développement sexuel », elle sort diplômée en Sciences Humaines et Sociales de l’Université de Lausanne. Passionnée par l’anthropologie, les études genre, les thématiques LGBTI+ et l’étude sociale des sciences et de la médecine, elle s’engage au sein de divers projets philanthropes. Elle co-fonde, en 2017, l’association InterAction Suisse pour soutenir, informer et défendre les personnes intersexes et travaille aujourd’hui au sein de BeYouNetwork.

MIREILLE BERTON

Maître d’enseignement, auteure de la conférence « Le queer dans le cinéma classique hollywoodien ».
CH

Maître d’enseignement et de recherche à la section d’Histoire et Esthétique du Cinéma de l’Université de Lausanne, elle s’intéresse aux liens entre cinéma et sciences du psychisme, à l’histoire culturelle du cinéma et des spectateurs ainsi qu’aux séries télévisées – domaines qu’elle étudie souvent à travers le prisme des études sur le genre. Elle commente l’actualité cinéma dans les médias, écrit des articles pour des revues spécialisées et rédige des ouvrages. Elle anime régulièrement des conférences, avec une passion vivante et communicative.

AUDREY AEGERTER

Protagoniste de Ni d’Ève ni d’Adam – une histoire intersexe, invitée à une discussion à l’issue des projections.
CH

Militante, elle s’engage à donner une visibilité plus large aux diversités sexuelles. En octobre 2017, elle est co-fondatrice d’InterAction qui lutte politiquement pour la dépathologisation des variations intersexes. Aujourd’hui présidente de cette association, elle offre un soutien aux personnes intersexuées et à leurs proches, et aspire à construire un cadre légal, médical et social respectueux de chacun.e.

PAUL HARFLEET

Artiste auteur de Pansy Boy, réalisateur de Pansies et invité à une lecture à l’issue de la projection.
UK

Formé en beaux-arts à l’Université de Manchester, il s’intéresse aux rapports sociaux et à leur influence sur l’environnement urbain. Il débute le projet Pansy en 2005. Victime et témoin récurrent de violences homophobes, il met son art au service d’un projet pluri-expressif. Installation : il plante une pensée sur le lieu de l’agression. Photographie et vidéo : il saisit la fleur dans ce contexte. Écriture : il a rédigé un roman autobiographique en rimes. Dessin : il a imagé l’ouvrage de délicates et puissantes illustrations.