THE WORLD TO COME

Synopsis

XIXe siècle, au cœur de la campagne dans le nord-est des États-Unis, le quotidien est rude mais le rêve américain porte l’espoir de vies prospères. La conquête de l’Ouest est dans les pensées, l’industrialisation balbutie, les hommes se font servir, parlent peu et régentent leurs épouses. Les perspectives sont infinies mais les prisons gouvernent : sociales et morales. Le salut pour les femmes se trouve ailleurs. Dans l’écriture par exemple, ou l’expression des tempêtes intérieures, ou bien encore l’exaltation des désirs réprimés. Deux femmes vont alors se donner le droit d’être libres. Le film est un majestueux poème aux mots ciselés, aux images sublimes et à la musique lancinante. Le grand écran est indispensable à la plongée dans cette nature omniprésente, il nous transporte au cœur de cet espace-temps gigantesque, au cœur d’une condition féminine emprisonnée qui se débat pour vivre, au cœur d’un amour viscéral. Voici le monde à venir, " the world to come".

Details

Genre Fiction
Durée 105 min
Pays US
Langue originale EN
Audio EN
Sous-titre FR
Âge min. lég. 16
Âge min. acc. 16

Première suisse
Queer Lion à La Mostra Venise
Sélectionné dans plus de dix festivals

Distribution

Réalisateur Mona Fastvold

Achetez vos billets

Il ne reste que quelques places ! Complet !

XIXe siècle, au cœur de la campagne dans le nord-est des États-Unis, le quotidien est rude mais le rêve américain porte l’espoir de vies prospères. La conquête de l’Ouest est dans les pensées, l’industrialisation balbutie, les hommes se font servir, parlent peu et régentent leurs épouses. Les perspectives sont infinies mais les prisons gouvernent : sociales et morales. Le salut pour les femmes se trouve ailleurs. Dans l’écriture par exemple, ou l’expression des tempêtes intérieures, ou bien encore l’exaltation des désirs réprimés. Deux femmes vont alors se donner le droit d’être libres. Le film est un majestueux poème aux mots ciselés, aux images sublimes et à la musique lancinante. Le grand écran est indispensable à la plongée dans cette nature omniprésente, il nous transporte au cœur de cet espace-temps gigantesque, au cœur d’une condition féminine emprisonnée qui se débat pour vivre, au cœur d’un amour viscéral. Voici le monde à venir,  » the world to come ».