MASISI PARADISE SUPREME

Details

Section Courts-métrages

Films

Documentaire, 22 min

par Zé Kielwagen, Marcos Serafim et Steevens Simeon (Haïti, 2021)
En Haïti, Sanba Yonel rend hommage aux Lwa, dieux et déesses vaudous, lors de la 6e Ghetto Biennale de Port-au-Prince. Dans ce contexte, où le sort des masisi - les hommes perçus comme féminins - est malheureux, cet artiste et activiste crée une performance extrême: un appel vaudou à une révolution queer. Retentissant.

Documentaire, 19 min

par Santiago Henao Vélez et Manuel Villa (Colombie, 2020)
Colombie, le grand jour est arrivé pour Dalila, Jano, Daph, Megan, Putricia, Ciara, Barbara et Zodoma. Conquérantes, elles vont s’élever sur des talons plus hauts que les murs du genre. Leur maquillage sera leur peinture de guerre, leur robe leur armure. Être drag queen est une question existentielle, une réponse sublime. Un documentaire conjugué au plus intime.

Fiction, 20 min

par Youssef Youssef (Suisse, 2020)
Fin de spectacle euphorique pour les sept drag queens dans un club de Genève. Paillettes, alcool et séduction, la fête se poursuit sur le dance floor. Mais leur exaltation est brutalement interrompue: insultes homophobes et transphobes, et coups sèment la zizanie. Fin de nuit éprouvante pour les sept ami.x.es. De l’obscurité au petit jour, la caméra du réalisateur filme avec attachement les regards de « bitches » et les gestes tendres.

En présence du réalisateur Youssef Youssef et de la protagoniste Drue – samedi 16

Achetez vos billets

Il ne reste que quelques places ! Complet !

par Zé Kielwagen, Marcos Serafim et Steevens Simeon (Haïti, 2021)
En Haïti, Sanba Yonel rend hommage aux Lwa, dieux et déesses vaudous, lors de la 6e Ghetto Biennale de Port-au-Prince. Dans ce contexte, où le sort des masisi – les hommes perçus comme féminins – est malheureux, cet artiste et activiste crée une performance extrême: un appel vaudou à une révolution queer. Retentissant.