HAUTES TENSIONS

Details

Section Courts-métrages

Films

Fiction, 25 min

par Anderson Bardot (Brésil, 2020)
Une compagnie de danse contemporaine brésilienne est sur le point de lancer Inabitáveis, son dernier spectacle sur le thème de l'homosexualité des hommes racisés. Une liberté queer poétique et transgressive, aux couleurs impressionnistes, de corps qui célèbrent leurs vécus.

Docu-fiction, 15 min

par Johan Greyson (Canada, 2021)
Constitué de documents vidéo triviaux et d'une formidable idée créative, le film expose les voix militantes via l'outil de communication le plus po- pulaire de la pandémie en 2020, la visio-conférence. Avec une dramaturgie surprenante, qui conduit à un point inattendu, ce court-métrage est un pur chef-d'œuvre. Un 4e Teddy Award (Prix du film queer de La Berlinale) pour son auteur.

Fiction, 14 min

par Alexandre Siqueira (Portugal, 2019)
Après un événement étrange et mystérieux, Grão naît dans le jardin, sorti de terre, comme une plante. Pour sa mère, c'est un garçon, pour son père une fille. Un jour, Grão quitte sa terre pour une aventure extraordinaire, celle de son identité. Cependant, le monde qui l’entoure se montre aussi merveilleux qu’oppressant. Un conte fantastique à l’esthétique tempétueuse.

18 min

par Kellyn Botha (Afrique du Sud, 202)
En scène d’ouverture, le dirigeant du peuple LGBTIQ+ s’adresse solennellement à nous: «Sans vouloir heurter personne, afin d’achever la révolution des genres, il faudra bien casser quelques œufs». Une mise en scène inventive et intelligente qui cristallise le conflit interne de la réalisatrice, tiraillée entre militantisme et vie sereine. Un ton joyeux et facé- tieux pour parler de bonheur.

Documentaire, 26 min

par Sébastien Lifshitz (France, 2021)
Le réalisateur de Les invisibles et de Petite Fille s’est plongé dans les images de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et pose un regard singulier et engagé sur la représentation de l’homosexualité masculine à la télévision française. Sans commentaire, exclusivement composé d’archives, ce film raconte l’existence de la marge dans la norme. Une œuvre poétique et politique qui met en lumière le pouvoir des médias sur nos imaginaires.

Achetez vos billets

Il ne reste que quelques places ! Complet !

par Anderson Bardot (Brésil, 2020)
Une compagnie de danse contemporaine brésilienne est sur le point de lancer Inabitáveis, son dernier spectacle sur le thème de l’homosexualité des hommes racisés. Une liberté queer poétique et transgressive, aux couleurs impressionnistes, de corps qui célèbrent leurs vécus.